Notre travail

Handicap International soigne les victimes d’armes explosives, avertit la population des dangers des vestiges de guerre non explosés et mène des opérations de déminage. Notre organisation appelle également les Etats et la communauté internationale à arrêter l’utilisation d’armes explosives de guerre dans les zones peuplées.

Signez la pétition !

Comme vous, 364.925 ont déjà signé cette pétition.

READAPTATION

Les kinésithérapeutes et techniciens orthopédistes de Handicap International aident les blessés à regagner leur mobilité et leur autonomie. Pour les personnes qui subissent une amputation, ces exercices de revalidation sont indispensables pour les préparer à recevoir une prothèse. Nos psychologues et travailleurs sociaux soutiennent les victimes de guerre pour qu’elles surmontent leurs traumatismes psychologiques et reprennent le cours de leur vie.

Sensibilisation

Pour éviter les accidents, nos équipes de sensibilisation organisent des séances d’information sur les dangers des engins de guerre non explosés dans les zones sévèrement touchées. Elles font prendre conscience des risques aux enfants et aux adultes, leur apprennent à reconnaître les engins explosifs et comment réagir quand ils en trouvent un.

Déminage

Les équipes de déminage de Handicap International détectent les vestiges de guerre non explosés, les ajoutent sur la carte et délimitent les zones dangereuses. Les explosifs – mines, engins de guerre non explosés, munitions – sont ensuite détruits, afin qu’elles ne puissent plus tuer ou blesser des civils innocents.

Plaidoyer

Handicap International est l’un des membres fondateurs de INEW, un réseau international contre les armes explosives, qui veut convaincre les Etats et les groupes armés à ne plus utiliser les armes explosives dans les zones peuplées. Notre pétition « Stop aux bombardements de civils » est l’un des moyens d’y parvenir.